Une semaine de tournage en Côte-d'Or

Nous sortons d'une semaine de tournage dans le nord de la Côte-d'Or. Nous avons commencé par le procès d'Emmanuel Giboulot le 7 avril dernier à Dijon... Ce vigneron bio ayant refusé de traiter aux insecticides contre la cicadelle de la flavescence dorée.

Ces traitements aux insecticides obligatoires sont un peu la raison pour laquelle j'ai quitté mon travail d'ouvrier viticole en Saône-et-Loire afin de mener l'enquête. Cette semaine de tournage nous a permis d'y voir plus clair dans cette affaire. Un documentaire est en cours et devrait sortir cette année sur internet. Affaire à suivre...

Procès d'Emmanuel Giboulot

Lors du procès d'Emmanuel Giboulot c'était l'occasion d'interviewer Sandrine Bélier, députée européenne d'Europe Écologie. Merci à Maëva de nous avoir préparé une série de questions à lui poser...

Sandrine Bélier

Le soir même nous étions invités par Virginie et Laëtitia Vicogne dans leur appartement au centre de Dijon:

Laetitia et Virginie Vicogne

Puis nous sommes allé à la rencontre d'Antoine Caudwell, cet ancien chercheur de l'INRA a travaillé pendant plus de 30 ans sur la maladie de la flavescence dorée dans tous les vignobles français. Son étude a démontré que les vignes atteintes de la maladie régénéraient l'année suivante mais aucune trace de ses études ne sont reconnues aujourd'hui...

Antoine Caudwell

Le schéma ci-dessous représente le cycle de la Flavescence Dorée, la vigne se rétablit à la fin de l'année. Selon lui les ceps ne devraient pas être arrachés comme le préconisent les autorités compétentes!

Cycle de la flavescence dorée

Puis nous sommes passés voir Claude et Lydia Bourguignon à Marey-sur-Tille afin de mieux comprendre les enjeux de cette maladie et leur poser d'autres questions plus générale sur l'agriculture.

Claude et Lydia Bourguignon

Lydia Bourguignon

Notre semaine s'est terminé à Sacquenay à la Ferme de la Gauloise qui produit plus de 37 variétés de céréales différentes sans auncun intrants (pesticides, engrais...).

Gérard Méot a converti sa ferme en agriculture biologique suite à un accident de la main et une grosse remise en question. Alors que la coopérative ne voulait plus lui acheter ses grains, il a décidé de créer sa propre filière en montant avec l'aide d'un boulanger un fournil dans une vieille grange du village: Les Champs du Destin

Gérard Méot dans ses champs de Sacquenay

Son fils Benoît Méot a repris la ferme avec l'aide d'un ami du village Valentin qui s'occupe également de moudre les grains...

Benoit Méot

La ferme de la gauloise

Moulin de La ferme de la gauloise à Sacquenay

Benoît et Emmanuelle Méot sont également chocolatiers et patissiers de formation, au moment de Noël et de Pâques ils produisent de fabuleux chocolat bio sans lécithine ni huiles de palme...

Chocolat de paques de La ferme de la gauloise

Chocolat de paques de La ferme de la gauloise

La farine moulue part à la boulangerie des Champs du Destin où Jérome Bruet et Céline Sobole accompagnés de Julien, Jérémy et Marie-Laure transforment et vendent des pains extra-ordinaires plein de saveur et d'odeurs...

Céline Sobole et Jérome Bruet

Jérémy au Champs du Destin

Pains dans le four des Champs du Destin

Pain du Champs du Destin

Olivia Sinet au Champs du Destin

Guillaume Bodin au Champs du Destin

Et voilà une semaine qui s'achève avec de nombreuses vidéos engrangées dont certaines vont être montées rapidement et d'autres prendront plus de temps! Affaire à suivre...

 

 Aimez-vous ce site ?


Documentaires à découvrir !

La Clef des Terroirs

Entre passion et poésie, ce film documentaire retrace la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.

La Clef des Terroirs - Film documentaire

Insecticide Mon Amour

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Insecticide Mon Amour - Film documentaire

Retrouvez MOI sur les réseaux sociaux

Le realisateur de documentaire Guillaume Bodin au domaine de la soufrandiere à Vinzelles Guillaume Bodin

Je voulais devenir vigneron en biodynamie mais les traitements chimiques ont tout remis en question. Je me suis reconverti dans le documentaire.

Suivez-moi sur FACEBOOK - TWITTER

0
Partages

Aimez-vous ce que vous avez lu ?

Close

Partagez-le autour de vous !

0
Partages